Articles Populaires

Choix De L'Éditeur - 2019

Comment un commerçant échange-t-il sur les nouvelles Twitter de Trump?

Bonjour, collègues commerçants de forex!

Les réseaux sociaux ont changé nos vies et sont devenus, au cours de leurs 14 années d’existence, un outil de communication confidentiel devenu une plate-forme d’information commune. En 2019, personne ne doute de l’énorme impact des messages sur les réseaux sociaux, surtout si le titulaire du compte est le chef de l’État.

Dans l'article d'aujourd'hui, nous verrons comment les spéculateurs sur les devises peuvent utiliser le trading sur Twitter de Donald Trump. Si vous n'êtes pas abonné, mais négociez sur le marché Forex, cet article peut vous transformer en l'un de ses disciples les plus dévoués!

Parallèlement aux comptes d'utilisateurs personnels, des comptes d'entreprise et des comptes politiques ont commencé à apparaître au fil du temps. Parmi ces derniers, Barack Obama, le premier président afro-américain, a réussi à attirer le plus grand nombre d'abonnés.

Il a choisi Twitter, une plate-forme pratique pour la publication de nouvelles et de messages courts, permettant ainsi de s'écarter de la chaîne officielle @BarackObama et de communiquer «avec le peuple» via son compte personnel @POTUS - l'abréviation des premières lettres du nom officiel du président américain.

Ayant une éducation libérale, Obama savait plaisanter, avait le talent d'un écrivain, ce qui a conduit à une vitesse record de recrutement d'adeptes (l'enregistrement a été enregistré par le Guinness Book of Records en 2015). Le 45e président des États-Unis qui est venu le remplacer est l'exact opposé en raison de son vocabulaire, de son classement et de sa réputation ambiguë. Cela n’empêche toutefois pas Donald Trump de collecter 64,6 millions d’abonnés sur son compte personnel @RealDonaldTrump.

Les publications sur Twitter changent la gouvernance du 21ème siècle

En 2011, Matthias Lufkens a introduit un nouveau terme - «diplomatie twitter», expliquant dans un article détaillé que 97% des pays ont des comptes sur ce réseau social et publient des articles avec des communiqués officiels pouvant être découverts avant d'entrer dans les fils d'actualités et la presse économique. .

Donald Trump en 2017 a élevé l'importance politique des réseaux sociaux à une hauteur inatteignable. Des informations exclusives sur Twitter du président ont été découvertes non seulement par des journalistes de la presse économique, mais également par l'administration de la Maison-Blanche. Les fonctionnaires «haussent les épaules» quand ils se tournent vers eux pour commenter. Plus tard, ils ont commencé à admettre que certains messages n'avaient pas été discutés à l'avance et constituaient le point de vue personnel du président.

Le chef de l'Etat, contrairement à tout autre ministre ou député, ne peut, après avoir écrit des postes, faire référence à l'expression de son opinion personnelle. Chaque mot est une politique qui affecte les relations internationales et l’économie.

Les politiciens de haut rang autorisent rarement ou jamais l’écriture de messages sans modération par une équipe qui vérifie la conformité des mots aux principes éthiques, protocolaires et politiques. Donald Trump est le seul chef d'Etat à autoriser la publication d'opinions personnelles, de phrases ambiguës, de discussions ouvertes et d'insultes envers d'autres politiciens.

Le phénomène social de l'atout

Donald Trump occupe la deuxième place en nombre de tweets parmi les personnalités politiques du monde (le premier - le roi d'Arabie saoudite). Le président des États-Unis utilise deux comptes, héritant des droits de @POTUS de Barack Obama et créant son propre compte @RealDonaldTrump.

Selon l'analyse linguistique, Twitter for Trump est un outil permettant de critiquer suffisamment ses adversaires, de faire l'éloge constant de sa personnalité et de démontrer sa supériorité.

Le président comprend et est conscient du pouvoir et de l'influence de ses propres paroles, essayant d'infliger un maximum de dégâts à l'ennemi choisi - une entreprise ou un État en particulier. À cet égard, le terme "diplomatie" n'est pas très approprié pour la pression d'attaques verbales, où il n'y a pas de mouvements subtils et d'invitations à négocier. Le chef de la première économie mondiale détient 140 signes de menace et de négativité ou exprime des plaintes et des griefs.

Analyse fondamentale de Donald Trump sur Twitter

Comme mentionné ci-dessus, le 45e président des États-Unis est «simple en termes de mots», encapsulant lucidement 140 pensées et idées dans des symboles tweet et des allusions à des actions futures. Les linguistes se disputent encore sur la signification de la «pauvreté» intentionnelle ou inhérente de la langue, mais elle est assez noire et blanche et compréhensible pour les traders, même les débutants ayant un minimum de connaissances sur le marché boursier, les devises ou les matières premières (notamment le pétrole).

La règle principale est de vendre tout ce qui est critiqué, sans prêter attention aux louanges, ce qui fait généralement référence à des statistiques publiées qui prouvent, de l’avis du président, la grandeur de l’Amérique sous sa direction.

Ce phénomène s'appelle MAGA - l'acronyme du slogan de la campagne "Make America Great Again!"

L’analyse de la critique de Donald Trump convient à la fois à la sérialité et à la focalisation, le dirigeant américain ne pouvant nier la suite donnée au mouvement. Il essaie d'aller jusqu'au bout jusqu'à ce qu'il clôture le sujet de manière indépendante et publique, compte tenu de l'objectif atteint ou de la résolution du conflit.

Il est très facile pour les commerçants de suivre le sujet de la discussion sur les publications dans la presse d’affaires et d’attendre une nouvelle portion des tweets jusqu’à ce que le sujet soit épuisé. Vous trouverez ci-dessous des exemples historiques de messages et la réaction de chacun des marchés qui intéressent Donald Trump. Comme vous pouvez le constater à partir des exemples, la seule réaction correcte à la critique suivante a été d'appuyer sur le bouton "VENDRE".

Malgré l’influence de la personne et le pouvoir de l’économie américaine, l’influence verbale des messages du président semble être une nouvelle ordinaire pour les traders qui négocient pendant une heure ou deux, renforçant la tendance ou créant un mouvement de contre-tendance inattendu.

L’heure de la journée est également importante: les tweets publiés au cours de la séance de nuit affecteront fortement les marchés ou les devises asiatiques, tandis que les autres instruments de négociation susciteront une réaction modérée.

L'impact verbal de Donald Trump sur le Forex

Les messages sur le réseau social du président des États-Unis affectent traditionnellement le dollar, affectent légèrement les taux de change de l'euro, du peso mexicain, du dollar canadien et du yen japonais. Des attaques aléatoires contre toutes les devises sont possibles, le rouble, la lire turque, la roupie indienne sont tombés sous une attaque verbale.

Dollar américain «Souffre» du développement d’événements sur deux thèmes qui sont déjà devenus permanents:

  • Chine - accord commercial ou sanctions;
  • Politique de la Fed;
  • Guerres de devises.

Dans le premier cas, tout est simple: toute promesse d’instaurer des sanctions (complémentaires) entraîne un net renforcement du dollar américain dans toutes les monnaies.

Les investisseurs "vont dans la cache", lâchent des actions et "stationnent" de l'argent en dollars ou en bons du Trésor américain. Les tweets positifs entraînent une chute du dollar, car le "pécule" est consacré à l'achat d'actions de sociétés pouvant tirer parti de la reprise des relations commerciales et de l'expansion des achats de produits américains par la Chine.

Par exemple, le 18 juin 2019, l'EURUSD a chuté en prévision de la réunion de la Fed, mais le tweet du président tout juste réveillé (6-34 NY), qui avait promis de rencontrer le dirigeant de la République populaire de Chine au sommet du G20, a marqué le fond et a atténué la pression des taureaux.

Comme mentionné ci-dessus, les commerçants doivent tenir compte de l'heure et de la courte durée des tweets. Dans cet exemple, le tweet est tombé sur la session européenne et a donc provoqué une réaction plus vive que le message inattendu de la nuit du 6 mai.

Le président américain a décidé que la Chine retardait les négociations et il était temps d'introduire de nouvelles obligations. Tout le monde était surpris: les investisseurs, les membres de la délégation officielle des États-Unis, qui se trouvaient alors à Beijing, et le ministre des Affaires étrangères de la Chine, qui ne trouvaient tout simplement pas les mots, mais qui devinrent après cet incident le plus fidèle partisan de @realDonaldTrump.

Le marché des changes a réagi à cet événement avec deux bougies faibles sur la paire EURUSD, et la paire de devises a poursuivi sa tendance à la hausse.

La raison principale pour critiquer la Fed est bien connue: le chef de la nation américaine a été déçu du successeur de Janet Yellen. Elle était un partisan de la politique belliciste, Trump attendait son propre candidat, qui la remplaçait, à des taux bas, presque nuls.

Jerome Powell a déçu le "patron" en relevant l'offre; Après cet événement, des attaques périodiques à la tête de la Fed ont été à l'origine de l'affaiblissement du dollar américain.

Toute critique était perçue par les commerçants comme la preuve de deux événements possibles: le retrait de Jerome Powell de son poste ou la concession au FOMC, ce qui entraînerait une baisse des taux. En conséquence, un deuxième événement s'est produit, mais Trump manipule le dollar avec ce sujet depuis 2018.

Les critiques sur la politique de la Fed affectent davantage l'affaiblissement du dollar que les "coups de pied" de la Chine. Par exemple, à la fin du mois de mars, le poste de Trump en fin de soirée permettait aux taureaux de racheter presque complètement un dollar fort pour deux bougies en fin de journée.

En 2019, @realDonaldTrump a tweeté un autre sujet qui pourrait devenir une source constante d'affaiblissement de la devise américaine. Le président américain a décidé que de nombreuses monnaies nationales étaient spécialement dévaluées (en particulier en Chine) et menaçaient de déclencher une guerre monétaire à grande échelle.

Le tweet est arrivé en fin de journée, mais a provoqué une volatilité qui a entraîné un renversement de tendance et un affaiblissement du dollar.

Dollar canadien Il est maintenant rare que le pays soit le premier à être victime de sanctions et à se livrer à la «merci du vainqueur». Le président américain a «assommé» le Canada d'un nouvel accord commercial pour remplacer l'ALENA, menaçant parfois une autre partie des sanctions via Twitter.

La tendance est claire: le dollar canadien baisse chaque fois que le président accuse le pays de conditions commerciales déloyales, c'est-à-dire dans 99% des tweets. La réaction de la paire USDCAD aux messages négatifs est une croissance solide.

Par exemple, le week-end de juin 2018, Trump a été offensé par le discours du premier ministre Trudeau, après un discours vantard sur les réalisations commerciales de l'économie canadienne. Il suffisait d'avoir un message sur "les bénéfices aux dépens de l'Amérique", de sorte qu'à l'ouverture du marché le lundi 11 juin, le "Canadien volait" à 75 points par heure.

Voisin mexicain Il a vécu la double colère de Donald Trump: si le sujet de la zone de libre-échange de l'ALENA est fermé après la signature du nouveau format de l'accord USMCA, les tensions politiques dues aux problèmes de migration torpillent la monnaie du pays. L’entreprise a estimé que les pertes causées par les attaques verbales d’un voisin puissant dépassaient les 12 milliards de dollars (il serait moins coûteux d’acheter Twitter et d’interdire définitivement le compte du président américain).

La dernière attaque verbale fin mai a affecté la devise européenne par une baisse de deux jours et une perte de 4% du coût, résultat d'un tweet inattendu sur l'introduction d'un barème progressif des droits américains à partir du 10 juin 2019. Dans la soirée du 30 mai (nuit du 31 mai, heure de Moscou), Donald Trump a décidé de lutter contre la migration, en augmentant les droits de douane mensuels sur les importations mexicaines.

L'histoire des fluctuations du peso mexicain, citée en exemple, s'est bien terminée: les autorités ont rapidement réagi en envoyant des forces spéciales aux frontières pour arrêter les nouveaux arrivants et donner refuge à ceux qui se trouvaient déjà au Mexique.

Comme on peut le voir sur le graphique, la satisfaction de Trump à l'égard des actions de son voisin s'est reflétée dans le retour du cours au niveau "d'avant la crise".

La question des droits de douane a été abordée à propos de l’Inde, de la Russie, de la Turquie et de l’Union européenne, entraînant chaque fois une baisse à peu près identique du taux de change des monnaies nationales, allant de quelques heures à un jour.

Monnaie japonaise Il ne souffre pas directement, malgré le malentendu entre les pays au sujet de l’accord commercial, aux termes duquel ils négocient actuellement. Donald Trump s'abstient du style habituel d'insulter via Twitter contre les autorités japonaises.

Cependant, toute déclaration concernant la Chine affecte indirectement le cours de la paire USDJPY et affecte l’ensemble du marché des changes.

Tweet Trumpomania et marché boursier

Le marché boursier est l'objectif principal de Donald Trump, le président américain a présenté à plusieurs reprises dans les réseaux sociaux et lors de discours publics les archives historiques des principaux indices boursiers comme un mérite personnel. Cette stratégie s’inscrit dans le MAGA, de nombreux experts estiment que le cours S & P500 sera l’un des arguments pour justifier la réélection du président.

Les tweets qui affaiblissent le dollar et appellent la Fed à baisser les taux contribuent à la croissance du marché, comme le montre l'exemple du 16 avril 2018. Contrairement au marché Forex, où le dollar jouait une charge assez faible contre le président américain, proposé par la Chine et d’autres pays pour une dévaluation spéciale, l’indice S & P a reçu une forte croissance, malgré la fermeture des marchés américains.

Donald Trump n'est pas toujours en mesure de faciliter le mouvement à la hausse des marchés boursiers en raison de la confrontation commerciale entre les États-Unis et la Chine, mais dans ce cas, le négatif a un effet à court terme. Par exemple, le 5 mai (heure de Moscou), un message inattendu sur le retour aux fonctions a conduit à la chute du S & P500.

Toute déclaration positive à propos de la Chine est reprise par les traders en bourse, surtout si cette déclaration est inattendue. Par exemple, lors de l’apaisement des négociations, le 18 juin, Trump en avait assez d’en dire une conversation téléphonique constructive avec le dirigeant chinois Xi Jinping pour assurer une forte croissance des marchés boursiers mondiaux, y compris le S & P500.

La bourse et les monnaies nationales étant liées par une corrélation directe, toute mention d'un pays spécifique dans les messages de Donald Trump se traduit par un tirage au sort sur la bourse locale. Les indices chinois sont particulièrement «touchés» par les échanges mexicains, à la deuxième place souffrant d'attaques de migration constantes.

Les actions sur d'autres marchés sont aléatoires. Donald Trump peut "prendre les armes" de manière imprévisible contre n'importe quel pays, en l'accusant de déséquilibre commercial ou de soutien caché de la part de l'État à des industries particulières. En conséquence, il y a des menaces de droits, ce qui conduit à la panique des ventes d'actions à l'ouverture des échanges.

Une ligne distincte peut indiquer les actions de diverses sociétés qui, à différentes époques, ont été critiquées pour avoir critiqué le président américain en raison de leur manque de patriotisme. En particulier, Trump cherche à renvoyer une partie de la production aux États-Unis. Il critique donc les constructeurs automobiles et les entreprises informatiques.

Les reproches des investisseurs contre les critiques des périodiques - cela augmente la circulation et le coût des actions d'une maison d'édition. L'éloge des produits vendus au détail se transforme en un boycott des clients, mais l'envoi de tels tweets est rare.

Donald Trump aux prises avec la hausse des prix du pétrole

L’Amérique ne sera plus formidable si le pétrole dépasse 80 dollars le baril, c’est le cas lorsque la magnitude de la citation de «l’or noir» prédit l’apparition de tweets critiques. Avec un niveau de menace élevé, le président américain commence à écrire des messages avec le mode "Verrouillage majuscule" activé.

Le célèbre économiste du marché de l’énergie, Philip Verlinger, a étudié la relation entre les publications sur les réseaux sociaux et les prix du pétrole, ce qui lui a permis de conclure que les politiques de Donald Trump ont un impact à long terme sur les prix du baril.

Indépendamment des politiques de l'OPEP, le 45ème président américain n'autorisera pas 90 USD de pétrole, un phénomène appelé l'option d'achat Trump. Les traders commencent en toute confiance à acquérir des positions à découvert lorsque les cotes dépassent 75 USD, dans l'espoir que toutes sortes de mesures visant à freiner la hausse des prix de l'or noir soient renforcées.

Les tweets ne sont que l’un des outils. Donald Trump influe de fond en comble sur la position de l’Arabie saoudite et des autres pays de l’OPEP. La vente des réserves pétrolières de l’État s’élève à 649 millions de barils.

Le nom du phénomène est apparu par analogie avec la confiance dans la politique du chef de la Fed: «l'option d'achat Alan Greenspan» a obligé les traders à acheter des actions fondées sur la confiance accordée aux mesures d'incitation. Le responsable du département financier a toujours répondu aux attentes avec la fiabilité d'une option garantissant la conclusion d'une transaction à un prix déterminé au moment de l'expiration, quelle que soit la situation du marché.

Comment suivre automatiquement les meilleurs tweets sur les devises du Forex

Les réseaux sociaux deviennent progressivement une véritable source d'informations privilégiées, ce qui oblige de nombreuses startups à créer diverses applications avec des "filtres intelligents" qui trient et mettent en évidence les infotendances significatives en fonction des paramètres définis.

Le programme EarlyBird est l'un de ces chaluts innovants Twitter approuvés par le régulateur de l'UE pour la conformité aux règles MiFiD II. L'application est «adaptée» à la recherche contextuelle d'informations pertinentes sur une paire de devises Forex donnée.

Malgré le manque de version en langue russe, le logiciel fonctionne à un niveau compréhensible pour le commerçant. Après avoir préalablement vérifié votre propre compte et installé l'application, le commerçant peut choisir:

  • Suivre un compte spécifique ou tous les twitter.

  • Les paires de devises avec un filtre de tous les messages ou de tweets spécifiques (dans ce cas, Donald Trump).

Dans ce cas, seuls les messages contenant des mots-clés seront affichés sur le bureau ou dans l'application. Dans l'exemple ci-dessus, le message tombera dans le filtre s'il contient les éléments suivants: Mexique, migration, droits, etc. La liste étant constamment mise à jour et surveillée par l'intelligence artificielle, un tweet apparaîtra même s'il contient des erreurs.

Conclusion

Donald Trump est devenu le premier président au monde à pouvoir définir l'ordre du jour des médias, en gérant indirectement le contenu des publications professionnelles. Ce dernier ne peut que discuter ou critiquer la position déjà exprimée par le chef de l'Etat sur une question politique aussi bien qu'économique.

Trump aborde toutes les questions, 11 fois par jour, en passant par le licenciement et la nomination de responsables, comme ce fut le cas du secrétaire d’État Mike Pompeo, à la proposition de réunions bilatérales au niveau des chefs d’État (par exemple, la RPDC).

En analysant Twitter à l'aide d'applications intelligentes, le commerçant bénéficie d'un avantage sur les initiés des plus grandes entreprises. Au XXIe siècle, les réseaux sociaux remplacent les médias, diffusant des informations plus tôt qu'elles ne paraissent dans les flux des agences de presse.

Laissez Vos Commentaires